voile
  • Une autre voie pour la Bretagne

Chères électrices, chers électeurs,

picto_tricolore

Vous avez été 80 516 citoyennes et citoyens à voter pour la liste écologiste « Une Autre Voie pour la Bretagne : écologique, citoyenne et solidaire » que j’ai eu la chance de mener en Bretagne. Je souhaite vous adresser tous mes remerciements pour la confiance que vous nous avez apportée.

Cette campagne ne s’est pas achevée comme nous l’aurions espéré. Nous sommes tous déçus du résultat, qui voit disparaître l’écologie du Conseil Régional. Nous avons mené campagne dans un contexte difficile au niveau national, surtout après les attentats du 13 novembre qui nous ont tous profondément choqué et qui ont été opportunément utilisés par Jean-Yves Le Drian pour assurer un plébiscite sur sa personne. Le tout dans un contexte politique morose où les deux grandes formations politiques sont incapables de proposer un réel projet de société nouveau, entraînant l’abstention et le vote FN.

Je crois que, malgré tout, nous pouvons être fiers. Nous avons fait une campagne à notre image : sur le terrain, proche des gens, dans la convivialité. J’en retiendrai beaucoup de belles rencontres et de bons souvenirs, au fil des réunions publiques et des déplacements sur le terrain. Nous avons partagé de très beaux moments de bonne humeur et de mobilisation.

Nous avons, fait unique en France, réussi à rassembler tous les écologistes pour imaginer ensemble l’avenir de la Bretagne. Nos soutiens ont dépassé largement le cadre des partis et nous avons pu ensemble écrire ce qui est, sans aucun doute, le projet le plus complet et le plus élaboré. Ce n’est qu’un succès d’estime, puisque cela ne nous a pas permis d’arriver au résultat espéré, mais cela nous donne de bonnes bases pour la suite.

Pour tout cela, je voulais vous remercier. Vous remercier pour votre vote, pour votre mobilisation pour l’écologie, pour votre soutien, pour vos contributions à notre projet.

Un remerciement tout spécial à mes colistières et colistiers : nous avons formé une belle équipe, issue d’horizons divers, motivés par la même envie de faire avancer l’écologie en Bretagne. S’engager dans une campagne n’est pas anodin et demande beaucoup de temps et d’énergie et ils ont vraiment répondu présents.

Un grand merci également à tous les militant-es, encarté-es ou non, qui ont fait la campagne sur le terrain, ont organisé les événements de campagne et qui n’ont pas compté leur temps ni leur énergie, tout comme les salarié-es qui les ont accompagné.

Enfin, un immense remerciement à ceux et celles qui ont rejoint le comité de soutien. Personnalités reconnues, militant-es locaux, citoyen-nes engagé-es, ils et elles nous ont soutenu et ont partagé le projet de l’écologie en Bretagne.

Même si nous aurions espéré avoir des représentantes et représentants de l’écologie qui agissent au sein du Conseil Régional, car c’était le but de cette campagne, gardons espoir et ne perdons pas cette belle mobilisation.

Nous n’avons pas atteint notre but, mais nous avons touché à l’essentiel : nous nous sommes réunis, nous avons débattu, nous avons réfléchi, nous nous sommes battus ensemble. Nous avons construit quelque chose de beau et de positif.

Dans la continuité des combats écolos des dernières décennies, nous avons proposé un projet d’avenir, loin de la démagogie, des promesses intenables, de la peur et de la morosité ambiante. Cela, aucun lobby pollueur, aucun ministre de la guerre ne pourra nous le retirer. Nous avons partagé une belle aventure humaine, et c’est là l’essentiel.

Il faut continuer et aller plus loin. L’écologie a toujours connu des hauts et des bas. Je sais que je peux compter sur vous toutes et tous pour continuer à construire. Certes, devant l’urgence pour la Bretagne, la déception est grande de ne pouvoir agir comme nous l’espérions. Mais bien d’autres chantiers nous attendent. La COP 21 vient de s’achever sur un accord a minima, dont il va falloir assurer la déclinaison concrète dans nos territoires.

Avec un hémicycle régional composés de 3 groupes politiques enfermés dans les logiques du XXe siècle et incapables de comprendre les enjeux à venir, notre action sur le terrain, notre vigilance sur les dossiers régionaux n’en sera que plus nécessaire. Nous le ferons avec humilité, car nous n’avons pas le monopole de l’écologie : nombre de collectifs, d’associations, de syndicats se battent au quotidien pour ses valeurs ; nous devons continuer à travailler avec ce réseau riche et dynamique.

En tant que mouvement politique, nous avons un rôle essentiel : nous sommes la courroie de transmission de ces milliers de mobilisations au sein des institutions. Nous avons donc une grande responsabilité : vis-à-vis de vous, électrices et électeurs écologistes, vis-à-vis de tous ceux et celles qui font vivre les idées de l’écologie au quotidien, vis-à-vis de tous les Bretons et Bretonnes. Ensemble, nous pouvons continuer à faire entendre la voix de l’écologie, à reconstruire une écologie politique mobilisée et unie.

Je compte sur vous !

René Louail,

Tête de liste du rassemblement écologiste « Une Autre Voie pour la Bretagne » aux élections régionales 2015.